CHICKY C'EST LETTRES ET ;

BONNES ÂMES QUI SONT PRÊTES à t'accueillir dans leur team contre les bisounours démoniaques !

Même qu'on offre un marshmallow à qui vient de débarquer ♥ (et un pour vous tous aussi blblbl)

Mais c'est aussi découvrir tout plein de mystères, des lieux bizarres, colorés et vastes ; Etoh (et ses régions qui viendront peu à peu au fil du temps rien que pour vous ♥)

× 20.05.2014
Nouvelles couleurs, nouvelle animation ce mercredi, et un recensement pour faire le ménage ici @www. keur♥
CHICKEN EAT GREEN'S FEEDING ; LIFE ON ETOH
 
HYBRIDES
8
NEENS
7
HUMAINS
13
OXYDS
6

Tout le forum appartient à ses fondatrices Mckenzy et Green. 3ème version de Chicky entièrement codée par Mckenzy. Aucune copie, partielle ou totale, n'est autorisée sinon shouik ♥ Tous les beaux dessins-là proviennent de Tumblr et de notre Mckenzy☆
RUMEUR DU MOMENT ;

BAM! Les rumeurs tombent! Mckenzy n'arrête pas de tomber malade, mais continue quand même à se casser le popotin pour bosser sur le forum! Les cours reprennent le 30 donc c'est un peu la galère... mais elle se tue à la tâche, avec le sourire ♥

AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CLIQUE ET VOTE
TOUTES LES DEUX HEURES ♥
     

Partagez | .
 

Dame Chaussettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité



MessageSujet: Dame Chaussettes    Dim 24 Nov - 0:25


☆ Clara Ek
Bibbidi Bobbidi Boo
ㅡ identité

NOM & PRENOM(S) : Ek Clara
SURNOM(S) : Dame Chaussette
ÂGE : 19 ans
ESPÈCE : Neens
ORIGINES : Orenjiui

TU VOIS ÇA COMMENT TOUT CET ARRIVAGE D'HUMAINS ?

Je suis allergique aux humains, ça me gratouille partout dès que j'en vois un. Au moins, ils ont des pieds pour mettre des chaussettes. Devrait-on aussi leur coudre une chaussette à la place de la bouche pour les faire taire ? Ce n'est pas que je suis raciste, mais je n'aime pas les humains. Voilà tout.

ET LE ROI NODJ, C'EST UN VIEUX TYRAN HEIN ?

Comme tout le monde je n'ai jamais eu affaire à ce monsieur, en voilà un qui ne risque pas d'être chiant au moins. M'enfin il me semble qu'on a pas trop à s'en plaindre, et puis tant qu'il n'interdit pas le commerce de chaussettes...

DIS-MOI, SI TU POUVAIS T'EXILER SUR LA TERRE, où IRAIS-TU ?

Nul part, on dit partout que c'est sale et répugnant. Et quand on voit ce qui en vient ça ne peut être que vrai.

ㅡ histoire

J’étais une petite fille oisive, j’aimais ne rien faire. J’aurai pu passer des journées entières assise sur une chaise, à siroter un quelconque cocktail de tomates saveur cornichon des bois, tout en arrachant les pétales d’une pauvre fleur. Je n’aimais pas la nature, je n’aimais pas beaucoup de choses. Déjà on pensait que je n’étais pas à ma place. On ne comprenait pas cet état de flegme paresseux dans ma famille. On s’activait tout autour de moi sans que je ne parvienne trop à suivre. Simplement je cultivais ma différence, ce qui avait le don d’agacer mes parents. Nous n'avons jamais vraiment été en très bon termes, et l'âge n'a rien arrangé. Je n'étais pas une fille à son papa ou à sa maman, et malgré ma condition de fille unique je n'ai jamais été choyée et dorlotée. J'agissais comme une enfant roi à qui tout devait revenir de droit, mais je ne l'étais pas. Vraiment, ils ne comprenaient pas d’où je pouvais bien sortir. Sûrement je devais avoir été échangée, je devais venir d’ailleurs, d’une noble famille, il devait y avoir erreur à la naissance. Simplement je ne ressemblais à personne. Je ne tenais mon oisiveté de personne. Et j'avais ce petit côté maniéré et tout à fait pompeux qui ne rappelait personne.

On avait essayé de faire de moi quelqu'un. Père disait toujours qu'on devait se rendre utile pour la communauté. Nous étions nés avec du talent, et tout un chacun devait savoir faire quelque chose de ses dix doigts. On cherchait donc à me rendre utile. Mère me faisait faire des gâteaux, sans grands succès, je n'était pas faite pour ces choses là, et père m'emmenait parfois avec lui pour effacer les quelques brides de pollution laissées là par les oxyds ou les humains. A partir de ce moment-là, j'ai commencé à les regarder de travers. Je suis devenue dédaigneuse et hautaine, mais c'était sûrement assez logique au fond, et on ne s'étonnait pas vraiment de mon petit caractère. Ca devait arriver. Je trouvais injuste de s'occuper des bêtises des autres, et je trouvais parfaitement dégradant de voir mon pauvre père s'affairait à la tâche avec un sourire aux lèvres. Mais c'était ce qu'il savait faire de mieux, disait-il, et ça le rendait heureux. Je n'étais pas particulièrement heureuse, pas plus qu'un autre du moins. En vérité je ne pensais à rien. Je ne voulais penser à rien. J'étais une enfant compliquée, difficile. On ne comprenait pas ce que je voulais vraiment. Je crois que je ne l'ai jamais su moi-même.

Parfois je vivais dans une dimension parallèle, je ne me sentais pas particulièrement vivante à l'époque. Je n'avais besoin de rien mais en même temps je rêvais à tellement plus. J'aspirais peut-être aussi à devenir quelqu'un. J'étais en quête d'identité, ou plutôt à force de voir les autres l'être pour moi je m'étais résignée à l'être aussi.

Je ne jouais pas beaucoup, j'étais une enfant sage vous savez. Un peu trop disait-on parfois. Mais je n'avais pas le temps pour ces choses-là, j'avais la sensation d'avoir été expédiée tout droit dans l'espace, et je devais retrouver le chemin de la maison. Je me sentais envahie d'une mission, comme si la survie du monde pouvait en dépendre. Au fond je jouais sûrement à ma façon, à mes propres jeux, mes propres règles, et personne n'était sûrement assez bien pour me rejoindre. Je n'ai jamais été d'une grande amabilité, je peux à peine compter mes amis sur mes doigts, mais ça n'a jamais dérangé que mon entourage.

A dire vraie, je ne me suis pas vue grandir. Je n'ai pas eu une vie très palpitante, pourtant quand on est aussi petit qu'un neens, je vous assure qu'il en arrive des choses. Mais ça fait parti de notre lot quotidien n'est-ce pas ?
Je me suis réveillée un matin, un peu comme ci un peu comme ça, et j'étais devenue adulte. D'un coup. Ca peut arriver. Je ne sais plus non plus quand j'ai commencé à tricoter, je me souviens juste que j'étais douée pour ça, et qu'on semblait enfin me regarder avec tendresse, plaisir et admiration. On disait que j'étais jolie aussi. Etait-ce parce que je semblais enfin être devenue quelqu'un de normal pour tous ces gens ? Je ne le saurai probablement jamais. Je ne veux pas le savoir en fait. Mais j'ai éprouvé une certaine satisfaction quand même, et je crois que j'ai un peu compris pourquoi Père souriait quand il travaillait.

Je crois qu'on appelait ça un travail. En vérité manier des aiguilles et jouer avec de la laine ou du tissu... Ca me détendait. Ca ne demandait pas trop d'effort, et ça se faisait presque tout seul, je pouvais garder les yeux dans le vague, mes mains bougeaient toutes seules. Je devais penser avec mes mains. Elles s'agitaient sans qu'il y ait besoin de leur ordonner quoi que ce soit. Je faisais surtout des chaussettes. J'aimais leur forme, je pouvais en faire des grandes et des petites, dessiner une tête de cracheurs d'arc-en-ciel dessus, ou leur donner une belle couleur prune, de vomi vert aussi. Je me suis découvert une âme d'artiste. Très vite, j'en ai eu toute une collection, et on m'a donné le très honorable titre d'experte en chaussettes. Depuis on me fait des commandes, je répare les petits trous... Ma vie tourne peut-être bien autour de tout cela, je suis ce qu'on appelle une obsédée des chaussettes. J'expose parfois ma collection. 
Fin.
ㅡ caractère & goûts


Clara elle avait l’air d’un rien comme ça, avec son nez en forme de trompette relevé, son air snob et ses lèvres pince-sans-rire. Alors elle avait une silhouette toute fine et si petite qu’une bourrasque aurait sûrement pu l’emmener. Tu la trouvais toute drôle Clara quand tu la regardais juste comme ça, c’est qu’elle était tellement riquiqui, et c’était comme si elle ne te voyait pas pourtant, toi qui était si grand. Tu pourrais l’écraser, l’effrontée si tu voulais. Tu pourrais lui crier son nom, juste pour qu’elle te regarde. Mais elle n'en fait jamais rien Clara, on croit qu'elle ne se reconnait pas. Elle dandine bien la mignonne, elle t'ignore bien la vilaine. Et ne va surtout pas croire qu'elle va, souillon, passer derrière toi pour ramasser ta merde. Oh que non. La mignonne est au-dessus de cela. Elle se prend pour une princesse. Et quelle princesse ! Sa majesté la princesse des Chaussettes. Dame Chaussette en personne. Experte en tricot de chaussettes.
Elle était bien obligée de t’entendre pourtant, toi et ta grosse voix, mais elle préférait ne pas écouter. Dans sa tête tu ressemblais juste à rien, t’étais grand, t’étais pas beau, t’étais même plutôt moche, et puis tu sentais mauvais. C’était sûrement ça qui la démangeait, elle n’aimait pas beaucoup, Clara. Mais elle était surtout de mauvaise foi. Au fond elle se croyait allergique. En réalité elle s’agaçait plutôt vite, elle envoyait des piques sur un ton très sarcastique. On ne comprenait pas toujours d’où ça lui venait, après tout on ne lui avait jamais rien fait. Simplement elle était peut-être juste comme ça. Un peu particulière. Un peu hautaine. C’est qu’elle se croyait majestueuse dans cette petite enveloppe charnelle, et après tout elle tricotait les chaussettes les plus chaudes de tout Etoh et sûrement aussi les plus jolies, ça lui donnait pas mal de fierté. C'était qu'elle se donnait du mal, elle travaillait d'arrache pied. Et ça lui donnait peut-être le droit de dédaigner.
Il ne fallait pas trop lui adresser la parole, elle vous tombait volontiers dessus sinon. Bien sûr, ça n'avait rien d'effrayant mas elle avait un sens de la répartie qui vous laissait pantois, pour une si petite chose. On ne l'amadouait pas vraiment, elle avait son côté borné après tout, et par un étrange esprit de contradiction la pauvre chérie grimaçait lorsqu'on lui lançait un compliment. Elle avait ces manières de petite bourge écervelée, en un peu moins bête cela dit. Simplement elle état exigeante avec elle-même comme avec les autres, voilà pourquoi elle était rarement satisfaite. Pire, râleuse dotée d'un perfectionnisme poussé à l'extrême, on osait même qualifier la petite chose d'enquiquineuse. Ce qui malgré un air faussement vexé, pour la forme, n'était pas pour lui déplaire, bien au contraire.




☆ GOLDEN FISH
LET'S EAT SOME PO-PO-PO-POTATOES

+ QUI EST SUR TON JOLI AVATAR ? : Nino d'Arakawa under the bridge
+ ET, D'AILLEURS TU AS QUEL ÂGE ? : Je suis vieille
+ SEXE : Je suis une femelle !
+ ALORS, COMMENT TU ES ARRIVE(E) JUSQU’À NOUS ? : Top site
+ DES AVIS, DES IDÉES POUR Chicken eat G's F ? : Pas vraiment.
+ SI TU VOYAIS PETER PAN DANS TA CUISINE EN TRAIN DE CAMBRIOLER TON FRIGO, QUE FERAIS-TU ? : J'échange un pot de nutella contre un voyage au pays imaginaire.
+ AUTRE CHOSE ? : Non plus


Dernière édition par Clara Ek le Dim 24 Nov - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Dame Chaussettes    Dim 24 Nov - 15:22

Oyé oyé gentes gens.
Je crois que cette fiche est finie. Pardon, ce n'est pas très intéressant à lire et j'espère que ça ne vous fera pas l'effet d'un rendu "baclé" :3 mais bonne lecture quand même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mckenzy

#hybrides incompris

JOB : Larbin à plein temps

NB DE SUJETS : 396
COTS <コ:彡 : 3381

MessageSujet: Re: Dame Chaussettes    Dim 24 Nov - 19:18

Bonsoirrr crazy

Han, trop classe ! Une véritable duchesse des chaussettes - ok c'était pour l'achiduchesse et ses chaussettes il fallait que je fasse cette vanne... aussi pourrie soit-elle ;;

Au contraire, je trouve que ça suffit parfaitement au niveau des détails et de l'histoire, j'aime bien son passé - je la trouve drôle enfin drôle c'est pas le bon mot, plus amusante et originale ! Et j'ai envie de dire en hurlant : bienvenuuuuue à la première Neens :3

Je te valide, et t'ajoute dans les Neens. Même blabla habituel de guide, tu peux créer une fiche de liens pour avoir pleins de potes fans de tes chaussettes dans ce coin-là /o/ mais aussi demander un rang, et/ou un logement ici !

Pleins de zoubi, et j'espère que tu t'amuseras bien parmi nouuus heart
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dame Chaussettes    

Revenir en haut Aller en bas
 

Dame Chaussettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» Oscar et la dame Rose
» Notre Dame de Paris
» Nyrlae [Dame protectrice de Daranovar]
» Morwën, la dame sombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicken Eat Green's feeding :: plurp ❥ les bries du commencement :: oh! ๑ rédiger sa vie :: présentations validées-