CHICKY C'EST LETTRES ET ;

BONNES ÂMES QUI SONT PRÊTES à t'accueillir dans leur team contre les bisounours démoniaques !

Même qu'on offre un marshmallow à qui vient de débarquer ♥ (et un pour vous tous aussi blblbl)

Mais c'est aussi découvrir tout plein de mystères, des lieux bizarres, colorés et vastes ; Etoh (et ses régions qui viendront peu à peu au fil du temps rien que pour vous ♥)

× 20.05.2014
Nouvelles couleurs, nouvelle animation ce mercredi, et un recensement pour faire le ménage ici @www. keur♥
CHICKEN EAT GREEN'S FEEDING ; LIFE ON ETOH
 
HYBRIDES
8
NEENS
7
HUMAINS
13
OXYDS
6

Tout le forum appartient à ses fondatrices Mckenzy et Green. 3ème version de Chicky entièrement codée par Mckenzy. Aucune copie, partielle ou totale, n'est autorisée sinon shouik ♥ Tous les beaux dessins-là proviennent de Tumblr et de notre Mckenzy☆
RUMEUR DU MOMENT ;

BAM! Les rumeurs tombent! Mckenzy n'arrête pas de tomber malade, mais continue quand même à se casser le popotin pour bosser sur le forum! Les cours reprennent le 30 donc c'est un peu la galère... mais elle se tue à la tâche, avec le sourire ♥

AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CLIQUE ET VOTE
TOUTES LES DEUX HEURES ♥
     

Partagez | .
 

57 RUE DU PISSENLIT MAUDIT - APPARTEMENT N°3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité



MessageSujet: 57 RUE DU PISSENLIT MAUDIT - APPARTEMENT N°3   Dim 10 Nov - 21:25

MAMAN, JE NE TROUVE PLUS MON DOUDOU...
J'avoue. Je ne sais plus trop comment dormir depuis mon arrivée sur Etoh. Enfin, je connais le principe - un bâillement, on ferme les yeux et puis pouf. La magie opère. Mais je n'y arrive plus, je ferme les yeux - c'est toujours mieux en fermant les yeux, j'ai envie de me laisser porter dans le noir absolu et les rêves, mais le sommeil ne vient pas. Peut-être qu'être dans ce nouveau monde a détruit toutes mes cellules de sommeil (il n'empêche que c'est un peu bizarre). Ou alors c'est tout ça ; ce lit qui n'est pas le mien, cet appartement vide, la gentillesse soudaine d'un roi que tout le monde craint et sur qui je n'ai aucun avis.

Ça m'effraie surement à l’intérieur, toute cette culture qui n'est pas la mienne, qui n'est pas celle des humains, petite terrienne . Et le pire, c'est d'être seule face à toutes ces choses que j'ignore - ce que je ne connais pas, ce que je ne sais pas maîtriser ça me fait flipper.

Du coup, je compense mes nuits avec la lecture. C'est toujours mieux que de passer H-24 sur les jeux vidéos (je m'entretiens quand même). Qu'est-ce que je raconte ? Moi, lire ? Hormis les mangas et les bouquins à lire obligatoirement à l'école je n'ai jamais posé mes yeux sur autre chose que le Seigneur des Anneaux. Je reprends, je compense mes nuits en stalkant mes US séries préférées - ça me ressemble déjà plus. Hier, je me suis fait la saison 2 entière de Once Upon a Time, faut dire qu'elle en jette un coup cette série ! Et les contes de fées revisités tout ça, c'est le genre de truc avec lequel j'adore m'endormir.

Parfois je tourne en rond dans cet appartement - je n'arrive même pas à dire « mon appartement ». Je me sens assez seule. Faut dire que jeune comme je suis, je devrais être avec mes parents devant Mentalist à cette heure-là, et pas dans une espèce de monde parallèle avec une brique de lait de licorne à la main.

« Et maintenant, je fais quoi ? »

Je me parle souvent à moi-même (salut ici May schizophrène) et après avoir tout tenté pour finir cette nuit, j'avoue ne plus avoir d'idée. J'ai vidé mon frigo, épuisé ma batterie d'Ipad en jouant à PetRescue (un jeu foutrement sadique mais si addictif) et regardé les étoiles si grandes du ciel d'Etoh. Et c'est cette admiration pour elles qui m'a occupée plus de deux heures. Ça change de la Lune c'est sûr ! C'est drôle, ce ciel-là est constamment en train de changer - des étoiles si proches, une espèce de planète détruite avec ses débris qui gravitent autour. On les voit voleter on ne sait comment, même les pures-souches ne semblent pas savoir comment c'est possible ! Il nous faudrait un as en science, un individu qui en connaît un rayon niveau astronomie pour comprendre. Ici tout bouge, tout change.

Demain, j'irais voir tout ce nouveau monde - j'essaye de m'en convaincre, je suis un peu flemmarde et fatiguée par cet absence de sommeil en ce moment. Verces à l'air d'être une cité magnifique ; ces petits monticules de terre flottants, des panneaux publicitaires énormes si colorés; et tout ces paysages qui sentent l'odeur des barbecues et des feuilles mortes ! Voilà un truc super agréable.

Dernière brique de lait de licorne entamée (j'avoue, j'en avais un sacré stock) pour finir la nuit. Je commence à voir les rayons d'un astre similaire à notre Soleil éclairer intensément la pièce, cette chaleur elle fait du bien, elle réchauffe, elle m'apaise. Encore une nuit passée à ne rien faire, ça me turlupine. Je me dis chaque jour qu'une autre nuit arrive, qu'il va falloir que je tienne une dizaine d'heures à trouver quelque chose à faire une fois rentrée ici.

J'allume la télévision du coup, c'est déjà l'heure des téléachats d'Etoh ; 300 Cots un Nemo-Dule multicolore super bien entretenu. J'appelle, j'achète. Ce sont mes journées, j'y suis habituée. J'aime ma solitude, ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mckenzy

#hybrides incompris

JOB : Larbin à plein temps

NB DE SUJETS : 396
COTS <コ:彡 : 3381

MessageSujet: Re: 57 RUE DU PISSENLIT MAUDIT - APPARTEMENT N°3   Mer 13 Nov - 15:32

« welcome may ~ »
Il pleuvait des petites gouttelettes depuis ce matin, en général ça veut dire qu'il fera froid les deux prochaines semaines. Pas de doute, l'automne est bien là. Toutes ces jolies couleurs des feuilles des arbres qui se mélangent, ces tas de plantes sauvages qui prolifèrent dans le parc et qui donnent de magnifique fleurs, ces rhumes qui pullulent ; j'adore l'automne.

Concernant les humains, j'en avais ramené des milliers l'automne dernier, tous perdus et apeurés par la situation, se retrouver ici, seuls face à l'inconnu ; je comprends que ça puisse autant effrayer. Et de mon côté, ça m'épuise - je ne vais pas dire après que ça m'amuse de faire tout ce trafic d'humains. Bref. Mon second rôle sur Etoh c'était d'accueillir les débarqués, de leur rendre visite, de répondre à leurs questions : la partie la plus ch.. embêtante de mon travail. Je n'aime pas spécialement parler à des inconnus, je n'aime pas parler tout court. Je ne suis pas timide, juste un peu ermite peut-être, du genre adolescente qui a tendance à souvent s'isoler des autres pour être au calme.

C'est en allant voir si les humains se sont bien installés que je me retrouve devant des immeubles aussi miteux que celui-ci.

« Encore un qui profite de la générosité du roi. »
Je me fais rire toute seule, c'est presque affligeant. Le roi Nodj pourrait être un peu moins enclin à offrir des appartements corrects aux humains. Non mais je vous jure ! Il m'a fallut une vingtaine de secondes avant d'oser toucher la poignée de la porte du vestibule en me demandant combien de microbes ça pouvait me refiler.

Deux escaliers montés me voilà devant une porte plutôt propre, ça fait plaisir. Toc toc. (...) TOC. Aucune réponse. Zut. Je ne me trompe jamais d'adresse, et je ne me souviens pas avoir ramené une mamie incapable de se déplacer pour venir ouvrir une simple porte. Une seule solution : la détruire d'un bon coup de pied ? Pas besoin, j'ai les clés de toutes les maisons (quelle cruche).

J'ouvre doucement, j'ai l'impression de m'introduire chez quelqu'un quand j'use de ces clés.
« Heu.. Bonjour, il y a quelqu'un ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: 57 RUE DU PISSENLIT MAUDIT - APPARTEMENT N°3   Sam 16 Nov - 16:22

FUWA FUWA TIME ? NIEH ? KEZAKO ?
Je m'étais promis de sortir de chez moi hier. Résultat : je n'ai même pas bougé le petit doigt. J'étais scotchée devant la télévision avec Under the Dome, et ces vaches découpées en deux qui m'avaient rendue malade - j'avoue, j'ai vomi avant de faire un malaise vagal et de m'écrouler sur le carrelage. En temps normal, ma mère serait venue me chercher pour m'aider, mais là rien. J'étais toute seule ; et m'évanouir était peut-être le seul moyen de retourner chez moi sur Terre.

C'est pas que je n'aime pas Etoh - bien au contraire - pourtant j'ai grandement envie de revenir, de récupérer ma vie aussi monotone et déprimante qu'elle puisse être. Je m'en fiche que les autres puissent avoir une meilleure vie que la mienne, je m'en contenterais !

On toque à la porte. Même pas en rêve, je sors pas de mon lit. Non mais oh. JE décide à quelle heure je me lève. Puis j'entends subitement un bruit de clé qui tourne contre le métal de la serrure. Qu'est-ce que je fais ? C'est peut-être un cambrioleur ? Un huissier de justice ? - saleté de roi il m'avait promis qu'il n'y avait aucune facture à payer, je me disais bien que c'était trop beau !

Je suis tétanisée, je ne bouge pas, limite je me cache sous ma couverture en faisant semblant de dormir (ou d'être morte allez savoir).

Depuis ma prison moelleuse, je vois cette fille qui rentre. Oh my fucking god. C'est la fille du Tube intersidéral, je reconnais ses lunettes rouges. Elle vient me chercher pour me ramener sur Terre ? Mes pensées auraient-elle été écoutées puis exaucées ? Impossible.

Elle tourne sa tête sans me voir - faut dire que je suis extrêmement bien cachée - pour demander si il y a quelqu'un. Je sors de mon antre, pose un pied après l'autre sur le sol tout froid.

« Qui es-tu ? Que fais-tu ici ? »
Je la regardais droit dans les yeux. Si je ne montre pas un minimum de résistance elle pourrait me considérer comme une gamine toute faible et me tuer. Je suis au courant de la manière dont on débarque, nous les humains, ici sur Etoh. Elle ne sourcillait même pas ; elle souriait juste en coin d'un air si sadique.
« RÉPONDS BORDEL ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mckenzy

#hybrides incompris

JOB : Larbin à plein temps

NB DE SUJETS : 396
COTS <コ:彡 : 3381

MessageSujet: Re: 57 RUE DU PISSENLIT MAUDIT - APPARTEMENT N°3   Mar 19 Nov - 22:27

« cheeeeese ! »
C'était bien ma veine. Je croyais que c'était une vielle mamie incapable de bouger ses fesses pour venir ouvrir la porte et qu'est ce que j'entends (et que je vois) ? Une gamine - vraiment toute petite - qui se mesurait à moi avec ses cheveux bleus (wtf ?). Bon. C'est bien drôle tout ça, elle fait ça grosse dure mais elle tremblote comme une feuille. Marrant mais légèrement pathétique.

Elle commence à me hurler dessus, en même temps, je comprends. Je viens de m'introduire chez elle - chose complètement illégale sur Terre, et elle n'a surement pas l'habitude de voir des intrus pénétrer chez elle. J'essaye de sourire, parce qu'elle s'énerve de plus en plus et il faut absolument qu'elle se calme.

« RÉPONDS BORDEL ! »
J'ai jamais trop aimé qu'on me parle comme on crie sur un chien, je trouve ça un peu insultant. Mais sympathiser avec les humains, j'ai pas mal de mal aussi (trop mal), pourtant j'ai pas attendu longtemps avant de lui adresser une parole pour ne pas qu'elle hausse la voix à nouveau.

« Du calme. Je ne suis pas là pour te faire du mal ! »
Je lui parlais comme à une victime qui se sentait en danger, ou comme à une fillette qui ne comprenait rien - ça dépend d'où on se place.

« C'est mignon ici ! C'est plus lumineux que ma chambre ! »
Je rigole un coup histoire de détendre l'ambiance, l'entraînant à rire avec moi, et en la bombardant de compliments pour qu'elle se sente à son aise - et moi aussi, parce que j'avoue que je ne m'attendais pas à avoir une petite fille dans un immeuble aussi miteux toute seule. Le roi Nodj aurait du la mettre avec un ou une coloc pour ne pas qu'elle soit abandonnée dans son coin.

Ce qui est fait est fait, il n'empêche que je trouve ça un peu injuste sur les bords.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: 57 RUE DU PISSENLIT MAUDIT - APPARTEMENT N°3   Mer 22 Jan - 11:35

FUWA FUWA TIME ? NIEH ? KEZAKO ?
May se retrouvait bien bête. Ne savait pas quoi faire, pas quoi dire. Elle se contentait de voir cette espèce de fille courir aux quatre coins de cet appart, fouillant ses moindres recoins. Comme ça, comme chez elle ; le tout en complimentant pour faire passer la pilule, celle de son incruste MO-NU-MEN-TA-LE.
" Heu. Écoute. Tu ne devrais pas être ici. " Murmure May pas trop fort.
Elle a l'air de faire mine de ne pas l'entendre, trop occupée à regarder les lieux.

" Hé HO ! DÉGAGE J'TE DIS. "
Alors, prise d'un courage sans défauts, elle hurle à trois reprises la petite May. Alors, oui, c'est vrai, elle, la petite gamine aux cheveux bleus est surement devenue plus forte. Ou moins attachée à perdre la vie (May est un peu bête aussi)

Bien sûr qu'elle savait qui était cette fille ! LA FILLE DU ROI. L'ultime. La boss de tous les niveaux. La chef du Game Over. Celle qui s'occupe de tout plus que son père Nodj le roi invisible. Elle - et l'autre gars avec ses oreilles d'elfe - c'est eux qui nous assassinent (j'me suis renseignée voyez-vous). Elle est capable de TOUT cette Mckenzy. Et là, cet air innocent qu'elle affiche sans scrupule sur son visage.. Comment fait-elle pour ne pas avoir de remords ? Tuer des personnes avec son sang c'est glauque quand même, et si on rajoute leur arrivée post-mortem sur Etoh, c'est encore plus DINGUE.

J'en ai marre de me parler à la troisième personne dans ma tête, et cette situation ça j'avoue, ça me terrifie un peu.

Que faut-il faire quand on a une meurtrière professionnelle qui fouille dans notre frigo ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 57 RUE DU PISSENLIT MAUDIT - APPARTEMENT N°3   

Revenir en haut Aller en bas
 

57 RUE DU PISSENLIT MAUDIT - APPARTEMENT N°3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Île au crane + Maudit Graal
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» Appartement de Naoki
» Garadherza, le heaume maudit [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicken Eat Green's feeding :: HORS-RP :: Archives-