CHICKY C'EST LETTRES ET ;

BONNES ÂMES QUI SONT PRÊTES à t'accueillir dans leur team contre les bisounours démoniaques !

Même qu'on offre un marshmallow à qui vient de débarquer ♥ (et un pour vous tous aussi blblbl)

Mais c'est aussi découvrir tout plein de mystères, des lieux bizarres, colorés et vastes ; Etoh (et ses régions qui viendront peu à peu au fil du temps rien que pour vous ♥)

× 20.05.2014
Nouvelles couleurs, nouvelle animation ce mercredi, et un recensement pour faire le ménage ici @www. keur♥
CHICKEN EAT GREEN'S FEEDING ; LIFE ON ETOH
 
HYBRIDES
8
NEENS
7
HUMAINS
13
OXYDS
6

Tout le forum appartient à ses fondatrices Mckenzy et Green. 3ème version de Chicky entièrement codée par Mckenzy. Aucune copie, partielle ou totale, n'est autorisée sinon shouik ♥ Tous les beaux dessins-là proviennent de Tumblr et de notre Mckenzy☆
RUMEUR DU MOMENT ;

BAM! Les rumeurs tombent! Mckenzy n'arrête pas de tomber malade, mais continue quand même à se casser le popotin pour bosser sur le forum! Les cours reprennent le 30 donc c'est un peu la galère... mais elle se tue à la tâche, avec le sourire ♥

AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CLIQUE ET VOTE
TOUTES LES DEUX HEURES ♥
     

Partagez | .
 

PRELUDE - Les bries d'un nouveau monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Mckenzy

#hybrides incompris

JOB : Larbin à plein temps

NB DE SUJETS : 396
COTS <コ:彡 : 3381

MessageSujet: PRELUDE - Les bries d'un nouveau monde   Lun 21 Oct - 22:03

  

« be so fucking special »
C'est l'heure.

C'est bien d'avoir dormi si longtemps mais il est temps. L'heure d'y aller. De te réveiller. De penser que quoi qu'il arrive, tu ne dois que subir, jamais répondre, toujours accepter. Tu te dis qu'un jour, soit tu partiras tu ne penseras plus qu'à toi, soit tu souhaiterais que plus personne ne se souviennes de toi. Parfois, toi tu te sens seul. Tu as toujours rêvé de vivre dans un monde où tu serais capable de quelque chose, de montrer ce que tu sais faire, que toi aussi tu peux changer ta société, ton univers.

Ça t'arrive de penser que tu n'es pas le seul à paraître abandonné. "Peut-être est-ce ma faute ?" "Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal, d'assez mal pour mériter cette solitude et ces problèmes ?" Ce serait presque suicidaire de réfléchir autant à ce genre de trucs. Et rien que de s'imaginer au fin fond du gouffre sans personne pour t'aider à en ressortir, voilà une pensée super frustrante.

Alors tu fais le tour des solutions pour t'enfuir d'ici. Le suicide ? C'est un peu brutal, et toi, tu préfères vivre une autre vie que gâcher la tienne avec ces conneries (mieux vaut oublier ça non?) ! La drogue ? Ce n'est pas vraiment idéal. Surtout que planer tout ça, ça te réussis pas vraiment. Tu fugues, tout simplement, enfin.. tu erres dans les rues, avec ton petit sac sur le dos. Tu en as tellement vu des séries américaines où le héros fuit pour se retrouver dans un univers parallèle, un bâtiment fantôme, ou même une école de sorciers genre Poudlard, que tu imaginais tout les scénarios.

Sous un magnifique ciel étoilé tu marches, tu uses tes chaussures. Tu regardes les astres comme quand tu étais petit, et tu te mets à croiser les doigts pour apercevoir une de ces étoiles filantes. Rien, tu baisses la tête, et regardes tes mains. Tu frissonnes, te retournes.

Une adolescente, la quinzaine à vue de nez, qui semble pas trop savoir où aller. Elle titube. Lève la tête. Te regarde avec sa paire de lunettes rouge. Tu ne distingues que ça ; le rouge vif de sa monture. En même temps faut dire qu'elle à l'air complètement barge à traîner rien qu'avec un petit gilet en plein hiver, toute seule.

« wbyruikdfsl ? »

Ça c'est sur, c'est pas ta langue. Elle te dévisage, puis sourit froidement. Tu n'oses pas te le dire, mais mine de rien, elle fait vachement peur cette gamine. Elle s'avance vers toi, puis se prend les pieds dans un des vieux débris qui traînent par terre. Quelle maladroite. Elle se relève, comme si de rien était.

« Pardon, je manque à mes principes, votre langue, je la maîtrise pas trop ! - elle s'arrête, rebaisse la tête, pour murmurrer - Alors, maintenant ne faîtes pas d'histoire. »

Elle te vouvoie, côté maîtrise tu trouves ça pas si mal. Puis d'un coup, toi aussi tu titubes, tu penches de gauche à droite, le rouge de ses lunettes se trouble. Tout se trouble. Le lampadaire de la rue où tu marchais, les pavés du sol, son sourire. Avoue que tu comprends pas trop ce qui se déroule.

Et puis tu tombes. Lentement. Doucement. Comme une anesthésie avant qu'on t'ouvre avec un scalpel. Et ce noir absolu, cette ambiance sombre ça en ferait frémir plus d'un. Tu ressens plusieurs choses, d'abord la peur, celle de mourir de ne plus contrôler ton corps comme tu le souhaiterais, suivie par la colère, tu les entends parler de toi comme un imbécile, un sous-être, des voix familières : ce sont celles de tes amis. Et enfin. Là. Douleur. Elle venait en fait de te planter une espèce de sabre dans le cœur. C'est qu'elle sait viser la bougre ! Ce qui te dégoutte, c'est que toi – pourtant si prévenant – n'avait rien vu venir.

Tu comptes jusqu'à cinq, dix, quinze, vingt, puis tu te pinces t'obligeant à te réveiller de ce cauchemar.

Un. Deux. Trois.. Trois. Qu'est-ce qui vient après déjà ? Le trou. Les informations se mélangent. On t'avait dit de pas tomber dans la drogue ! Ha, les jeunes et les substances illicites. Tu sais que tu n'en consommes pas pourtant. Tu recommences encore.

Un. Deux. Et. Bordel.
•••
« Tu parlais dans ton sommeil. Heureusement, tu es le dernier ! Tu en as mis du temps, t'es bien un humain ! Je t'en veux pas ! On est tous faibles pas vrai ? »


Tu comprends rien de ce qu'elle raconte. C'est la fillette de tout-à-l'heure, ça tu t'en souviens sans problèmes. Accroupie avec une compresse contre ton cœur. Il te faut analyser les moindres détails, ça t'aide à reconstruire la situation dans ton esprit. Tu retrouves la parole peu à peu, et commences par l'attaquer avec tes questions sur son identité. Elle ne répondra qu'à une seule : Tu es sur Etoh. Une exoplanète magistrale construit pour les personnes comme toi. Qui rêvent, qui pensent à un monde meilleur, qui sont seuls, désespérément seuls.

Alors elle t'aide à te lever, toi tu n'y arrivais pas tout seul. Tu plaides les dégâts de la solitude. Elle te hurle dessus.

« Regardez-moi, le mien, c'est un corps d'incapable ! Toutes ces filles qui se prélassent, se maquillent, qui disaient que j'étais étrange parce que j'aime lire et rêver. J'ai passé la moitié de ma vie bloquée dans un hôpital, voyant les jours, les mois, les saisons défiler sous mes yeux. Alors la solitude, c'est mon dada ! »


Elle rigole. Toi, tu sais pas vraiment de quoi il s'agit, cette fille qui te raconte sa vie. Mais tu préfères ne pas t'immiscer là-dedans. Après tout, c'est louche tout ça.

Bras dessus bras dessous, elle ouvre une porte qui te mène dans un immense hangar comme une gare intersidéral genre Total Recall. Il y a une centaine de personnes assises au cœur d'une espèce de tube que tu rejoins sans broncher. Elle t'installe, accroche ta ceinture, te souris puis te laisse pour s'adresser à toute la foule de gens aussi perdus que toi.

Quand elle tâte le microphone, tout le monde la regarde. Personne ne parle. S'en suit alors un long monologue.

« Rêveurs, amateurs d'étoiles, optimistes, ambitieux. Bienvenue sur Etoh. Veuillez encore m'excuser pour la brutalité dont j'ai fait preuve pour vous amener de l'autre côté ! »


Elle rit encore seule. De l'autre côté ? Qu'est-ce que ça signifie exactement ?

« Excusez-moi, mademoiselle mais vous voulez dire qu'on est .. morts ? »

C'était le plus long silence de toute ta vie, il faut dire que personne n'avait la réponse et ne semblait vouloir la connaître. En plus, il l'a coupé dans son élan. Elle n'a pas répondu à sa question, et a continué de parler. Finalement, elle était plutôt drôle.

« Mais, cette souffrance durant toute ces années vous a conduit jusqu'ici. Vous qui avez perdu votre famille, vous qui n'avez jamais eu d'amis ou de proches, vous qui avez pleuré toute ces nuits en voyant que votre présence n'était d'aucune utilité. À présent, vous n'êtes plus seuls. Tout notre royaume vous accueille les bras ouverts. Nous vous offrons une nouvelle vie. »


Ici toutes les personnes présentes la regardaient avec des yeux illuminés par ce qu'elle décrivait. Une vie meilleure, sans soucis. Même toi, tu en rêvais depuis longtemps. Certains pleuraient de joie, d'autres écoutaient bouche bée.

« Appelez ça comme vous voulez, une dimension parallèle, une fissure temporelle, une autre planète accessible par un portail intersidéral.. Peu importe. »


Pas plus d'infos, c'est juste si badass de croire qu'on a voyagé dans le temps et l'espace alors qu'on a même pas inventé des sabres-lasers digne de ce nom. Elle s’assoit, enclencha un bouton, et ce fut comme une montagne russe. Une accélération immense, puis plus rien. Tu vois tes pieds flotter – tes jambes se lèvent - , inversement de gravité ? Changement d'atmosphère ? Oulah. Ou. Lah.

•••
Un second réveil. Tous attendaient cette fille pour les émerveiller d'avantage. Elle ouvra le sas puis détacha tout le monde ; devant nous s'offrait un panorama coloré et lumineux, un ciel radieux, toute une population qui nous accueillait, cet endroit respirait la complicité. Une Lune d'une taille immense était apparue. Des collines verdoyantes qui semblait toucher les nuages, ça ressemblait à la Terre ; une Terre plus propre, plus entretenue, revigorée grâce à tout les bienfaits que les habitants avaient pu lui apporter ici.

C'était comme se réveiller d'un très long cauchemar. C'était le début de toute une vie que tu n'avais jamais eu jusqu'ici. Magique. Juste magique.

« Désormais, voici votre chez vous. »

contexte © Chicken eat G's F.
Revenir en haut Aller en bas
 

PRELUDE - Les bries d'un nouveau monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le début d'un nouveau monde...
» Relations d'un tout nouveau monde
» [Fiche d'île] Les Mers du Nouveau Monde
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.
» Tout un nouveau monde à découvrir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicken Eat Green's feeding :: plurp ❥ les bries du commencement :: 
❥ administration
-