CHICKY C'EST LETTRES ET ;

BONNES ÂMES QUI SONT PRÊTES à t'accueillir dans leur team contre les bisounours démoniaques !

Même qu'on offre un marshmallow à qui vient de débarquer ♥ (et un pour vous tous aussi blblbl)

Mais c'est aussi découvrir tout plein de mystères, des lieux bizarres, colorés et vastes ; Etoh (et ses régions qui viendront peu à peu au fil du temps rien que pour vous ♥)

× 20.05.2014
Nouvelles couleurs, nouvelle animation ce mercredi, et un recensement pour faire le ménage ici @www. keur♥
CHICKEN EAT GREEN'S FEEDING ; LIFE ON ETOH
 
HYBRIDES
8
NEENS
7
HUMAINS
13
OXYDS
6

Tout le forum appartient à ses fondatrices Mckenzy et Green. 3ème version de Chicky entièrement codée par Mckenzy. Aucune copie, partielle ou totale, n'est autorisée sinon shouik ♥ Tous les beaux dessins-là proviennent de Tumblr et de notre Mckenzy☆
RUMEUR DU MOMENT ;

BAM! Les rumeurs tombent! Mckenzy n'arrête pas de tomber malade, mais continue quand même à se casser le popotin pour bosser sur le forum! Les cours reprennent le 30 donc c'est un peu la galère... mais elle se tue à la tâche, avec le sourire ♥

AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CLIQUE ET VOTE
TOUTES LES DEUX HEURES ♥
     

Partagez | .
 

Autant emporte le vent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité



MessageSujet: Autant emporte le vent...   Lun 3 Mar - 20:18


«je vais m'enfler et souffler, et la maison défoncer !»
Sur le trajet d'un ciel dégagé. Quand le vent s'amuse à souffler à vous en faire décoller les pieds du sol. Et quand le soleil se moque de la terre. Sur le sentier d'un petit passage de quelques pouces. Entre les bâtiments de pierres, les buissons, les feuilles mortes et les corps sans âmes de divers déchets. Se promenait un jeune garçon au long manteau rouge, avec un objectif tout réfléchit. Il se dirigeait vers une minuscule boutique qui possédait un toit bleu et dont les murs étaient faits de canettes, bien loin de la maison de pain d'épice, elle se rapprochait d'une maison recyclable dont les ordures sont les principales matériaux.

La porte d'entrée poussée, suivie d'un tintement de clochette soigneusement accroché en hauteur pour prévenir de toute visite. Agréable comme désagréable. En un instant, bondissant de derrière le comptoir. Tel un lapin prêt à sortir d'un chapeau de magicien. Un énorme monsieur au ventre bien dodu, faisant facilement la quarantaine, les cheveux aussi sombres qu'une nuit sans étoiles, ébouriffés et sales. D'épais sourcils broussailles de la même famille qu'un paillasson, une énorme moustache qui emprisonne quelques miettes de brioches, de grandes lunettes rondes d'aviateurs collées au sommet de son grand nez tombant, et une énorme salopette tachée, dont la couleur reste à déterminer. Ses grandes paluches posées sur le comptoir et un sourire éclatant prêt à fondre sur notre jeune héros. « Ho ! Doremi, mon neveu. J't'attendais ! Hurla-t-il de ses plein poumons. Il pouvait-être entendu jusque dans la rue. Et dont la voix roque venait percer les tympans du jeune garçon. Alors qu'est s'qui t'amène dans mon sanctuaire ? » Le héros un peu déboussolé, attendit quelques secondes avant de reprendre ses esprits. La première chose qu'il fit, fut de lui balancer sa lourde mallette en pleine figure. « T'étais obligé de crier comme ça, abruti ! J'ai cru devenir sourd ! »
« Allons, n'soit pas fâché, j'exprimais mon amour pour mon neveu. Dit-il en se frottant le nez. Alors tu veux quoi ? » Doremi s'approcha du comptoir, y posa le coude et demanda qu'on lui donne de l'huile pour son bras. « Je m'en vais pour quelque temps, alors je veux quelque chose qui puisse tenir assez longtemps sans que j'ai cette sensation de rouille. » « Comme tu veux, ne bouge pas j'arrive tout de suite. »

L'oncle de notre héros se dirigea dans l'arrière pièce de la boutique. Quelques minutes plus tard. Il revint trouvant son neveu dans la même position que tout à l'heure, mais avec un visage plus impatient. Il sourit nerveusement avant de voir une clé à molette lui frôler la moustache. Il ne le releva pas. « J'ai s'que tu veux. C'est une huile assez spéciale. » « Je te dois combien ? » « Absolument rien. C'est moi qui t'l'offre. On va dire que c'est un cadeau pour ton voyage. » Doremi prit le flacon et le fourra dans sa mallette, avant de saluer son oncle et s'en aller.

Une fois sortie de la boutique, la porte fermée, il sentit une légère brise, puis une bourrasque, puis un vent plus fort. Puis, avant de réaliser ce qu'il se passait. Il fut pris par le vent et s'envola avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maelström

#oxyds magnifiques

AUTRES COMPTES ? : /

JOB : Au chômage

NB DE SUJETS : 61
COTS <コ:彡 : 716

MessageSujet: Re: Autant emporte le vent...   Dim 16 Mar - 15:18



« Des chapeaux melons... pourquoi des chapeaux melons, d'abord ?! »

Maelström traverse la longue rue commerçante d'Orenjiui. Elle est venue pour acheter des jouets à ses frères et sœurs. Mais voilà qu'elle tient le livre pour une de ses sœurs entre les mains et qu'elle s'est noyée entre les lignes. « 825 énigmes pour une ampoule », qu'est le nom du livre... et Stromy a eu le malheur de l'ouvrir et de lire la première énigme. C'est pas son fort, ces trucs d'intellectuels, c'est des casse-têtes inutiles. Alors pourquoi est-elle autant obsédée par la solution inconnue de cette horreur ?

Enigme :
Spoiler:
 

Maelström a lu cette page au moins dix fois. Elle a même joué le rôle des cinq étranges personnages. Mais elle ne trouve pas la réponse, et elle n'en peut plus.

A ce moment-là, une bourrasque fait voler ses cheveux et affole les pages de son livre. Elle entend des passants se plaindre lourdement, et, clou du spectacle, le vent est si fort que son livre lui échappe des mains et s'envole... en même temps que plusieurs néens qui passaient.

Maelström est habituée à ces sales temps, alors elle ne s'inquiète pas de voir les minuscules habitants voler un mètre au-dessus du sol. Alors qu'elle se penche pour prendre son livre, elle voit quelque chose qui lui saute au visage et se cogne violemment contre quelque chose en métal.


« C'est quoi, ça ? C'EST QUOI ? » s'énerve-t-elle en se frottant le nez.

Puis, elle reconnaît la chose... ou plutôt... la personne qu'elle a heurté. C'est un néen qui se faisait transporter par le vent. Il n'a pas l'air content non plus, d'ailleurs. Alors que le vent se calme -pour un moment-, le néen retombe sur ses pieds et Maelström sait qu'elle lui doit des excuses. Néanmoins, elle est encore trop prise par son énigme et lui dit, en lui tendant le livre qu'elle vient de ramasser :


« Oh, le vent m'a envoyé un signe ! Bonjour, enchantée... tiens ! Lis cette énigme. Tu connais la réponse, dis ? Tu la connais ? Je m'en sors pas, mon cerveau est en train de se nouer et de se dénouer sans que j'avance...! » s'exclame-t-elle en faisant des grands mouvements de bras.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Qayss

#neens riquiqui

AUTRES COMPTES ? : Quelsy/Eaumeia

JOB : No job.

NB DE SUJETS : 141
COTS <コ:彡 : 1360

MessageSujet: Re: Autant emporte le vent...   Dim 16 Mar - 20:00

Il vole sans elle. Elle, ses ailes.


Dans l'avenue, il s'aventure. Lorsqu'un vent le porte, il sort son skate et s'improvise un cerf-volant. De son nuage il voit un Neen qui atterrit sur une Oxyd. Elle n'a pas su l'éviter, c'était obligé. Elle avait la tête dans son bouquin.

Lui pose le pied derrière le sien.

Qayss cherche Lola. Il n'errait pas. En fait, il avait rendez-vous avec la belle. D'ailleurs, il s'en rappelle, stresse, et tremble. Que va-t-il bien lui dire. Était-ce le moment d'aller plus loin? Il sait que quelque chose doit changer entre eux. Mais il craint le pire, et comment penser autrement. Il ne veut pas la perdre! Elle risque de le fuir. Si volatile, une vraie petite hirondelle. Ou plutôt une furie, si belle. Qayss prend un air rêveur. Il est complètement ailleurs, dans son bonheur.





JE FOUS DES COUPS DE BATTE EN #048B9A -

JE TOMBE FACE A LA BEAUTÉ DE MA LOLA. ♥

Les K à dos :
 


Dernière édition par Qayss le Sam 5 Avr - 1:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lola McKain

#neens riquiqui

JOB : Vendeuse de frites

NB DE SUJETS : 145
COTS <コ:彡 : 1460

MessageSujet: Re: Autant emporte le vent...   Mar 18 Mar - 21:09

Autant en emporte le vent.


C'était un après-midi. Il faisait beau. Il faisait chaud. Du moins selon la météorologie.
Foutu météorologie. Elle nous ment toujours, à nous, petits êtres continuants malgré tout de la regarder. Certes il faisait beau, mais avec les bourrasques furtives qui se déployaient dehors, aucun neens ne mettrait le pied dehors, à moins d'être accompagnée de quelqu'un de taille normale.

Lola lâcha son rideau, cachant de nouveau la vitre de la chambre qu'elle occupait et soupira. Devait-elle sortir ? Elle avait rendez-vous avec Qayss, pour...dieu sait quoi. Mais était-ce bien prudent ? Si ça se trouve, elle se retrouverait même toute seule là bas. Non. Elle secoua la tête. Qayss ne la laisserait pas poireauter toute seule pour rien. Il viendrait. Elle viendrait aussi.
D'un coup de main, elle attrapa son manteau tout gris tout joli, un parapluie jaune tranchant avec le gris - pas vraiment pour la pluie, plutôt en arme de défense contre la nature - et s'engagea dehors.

" Vrouff. Vroooouuff ! " lui cria le vent. " Va te faire voir ! " lui répondit-elle. Elle en avait marre qu'on lui dicte sa loin. Non mais eh. C'est pas un vulgaire dieu de pacotille qui va lui dire si oui ou non elle doit rester chez elle. Na.
Cependant, elle avouait qu'il avait des arguments solides. Cramponnée à tout ce qui était bien accrochée, bien ancrée dans le sol, elle avançait comme on avance dans une tempête de sable. Flop. Un de ses pieds s'envola. Flop. Le deuxième le rejoignit. " Vrouffoufoufoufou. " ricana le vent. Cependant le poteau l'aida à tenir.

Elle finit bon gré mal gré à arriver à sa destination - car un paragraphe suplémentaire rendrait ce récit ennuyant blbl. Les cheveux en bataille, les joues rouges, elle n'a pas fière allure. Elle se réarrange, puis fait coucou à Qayss de la main. Se rapprochant, heureuse d'avoir atteint sa destina- argh. Lola retint un cri, de rage et de peur. Car bel et bien, elle sent son petit corps partir. Elle accroche son parapluie bon gré mal gré au skate du jeune garçon qu'elle affectionne, en priant pour qu'il la sauve.

" Fyuuuuuuuuuuuh ! " lance le vent, victorieux.

LOLA ▬ TAGGLE OKKAY ? crie Lola, les yeux - et le reste du corps - vers le ciel.
© EKKINOX





Lola elle t’assaisonne avec de la mayonnaise en #cc3333 parce qu'elle t'aime fort. ♥️ L'image qui lui fait paraître sexy c'est MCKENZY CHOU QUI EST GENIAL ITOU qui l'a fait
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Autant emporte le vent...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Autant emporte le vent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cinéma - Autant en emporte le vent.
» [Flashback – Début Mars -27 AUC] Autant en emporte le vent
» Suzu ~ Autant en emporte le vent.
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicken Eat Green's feeding :: Village d'Orenjiui :: AVENUE commerçante-