CHICKY C'EST LETTRES ET ;

BONNES ÂMES QUI SONT PRÊTES à t'accueillir dans leur team contre les bisounours démoniaques !

Même qu'on offre un marshmallow à qui vient de débarquer ♥ (et un pour vous tous aussi blblbl)

Mais c'est aussi découvrir tout plein de mystères, des lieux bizarres, colorés et vastes ; Etoh (et ses régions qui viendront peu à peu au fil du temps rien que pour vous ♥)

× 20.05.2014
Nouvelles couleurs, nouvelle animation ce mercredi, et un recensement pour faire le ménage ici @www. keur♥
CHICKEN EAT GREEN'S FEEDING ; LIFE ON ETOH
 
HYBRIDES
8
NEENS
7
HUMAINS
13
OXYDS
6

Tout le forum appartient à ses fondatrices Mckenzy et Green. 3ème version de Chicky entièrement codée par Mckenzy. Aucune copie, partielle ou totale, n'est autorisée sinon shouik ♥ Tous les beaux dessins-là proviennent de Tumblr et de notre Mckenzy☆
RUMEUR DU MOMENT ;

BAM! Les rumeurs tombent! Mckenzy n'arrête pas de tomber malade, mais continue quand même à se casser le popotin pour bosser sur le forum! Les cours reprennent le 30 donc c'est un peu la galère... mais elle se tue à la tâche, avec le sourire ♥

AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CLIQUE ET VOTE
TOUTES LES DEUX HEURES ♥
     

Partagez | .
 

I can never leave the past behind } Plume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Plume

#hybrides incompris

JOB : Musicienne ambulante

NB DE SUJETS : 44
COTS <コ:彡 : 410

MessageSujet: I can never leave the past behind } Plume   Sam 15 Fév - 18:57


☆ Plume
It's always darkest before the dawn ♪
ㅡ identité

NOM & PRENOM(S) : Dana  Lucia Rubell
SURNOM(S) : Plume
ÂGE : 24 ans
ESPÈCE : Hybride
ORIGINES : Verces

TU VOIS ÇA COMMENT TOUT CET ARRIVAGE D'HUMAINS ? Elle trouve les humains très très gentils, et puis s’ils étaient pas arrivés elle serait pas née (comme le poisson) alors voilà.

ET LE ROI NODJ, C'EST UN VIEUX TYRAN HEIN ? Elle ne s’intéresse pas à la politique.

DIS-MOI, SI TU POUVAIS T'EXILER SUR LA TERRE, où IRAIS-TU ? PARTOUT. C’est son grand rêve d’aller sur Terre (loin de la mer *sblarf*). Mais bon, comme elle peut pas elle se contente de voyager sur Etoh.
ㅡ histoire

Le tout premier souvenir de Dana, c’est une forêt. La douleur lancinante au milieu de son front, c’était la seule chose sur laquelle elle arrivait à se concentrer au début. Puis, petit à petit, l’odeur un peu humide de l’air qu’elle inspirait s’imposa à elle. Le bruit furtif des animaux nocturnes et le souffle du vent dans les feuilles la calma, comme une berceuse lui faisant oublier la souffrance. Et quand elle ouvrit les yeux, la lune était là. Enorme. Ronde et laiteuse, rassurante.

Elle était bien ici, allongée dans l’herbe. Intemporelle. Puis des cris se firent entendre, et des petits points lumineux commencèrent à s’approcher. Plus elles se rapprochaient et plus elle parvenait à distinguer le nom qu’on criait. « Dana ! Dana ! ». Elle se demandait qui ça pouvait bien être. « Elle est là ! Dieu soit loué ! ». Apparemment ils l’avaient trouvée. Elle sentait qu’on la soulevait de terre, elle protesta mollement. Elle aurait préféré rester là.

On l’emmena dans une grande maison. C’était la maison de l’ogre. C’est comme ça qu’elle l’appelle, encore aujourd’hui. Parce que c’est la première impression qu’elle a eu en la voyant, un grand manoir sombre avec des rideaux rouges et les lumières incandescentes à l’intérieur. Mais elle se sentait faible, elle ne pouvait pas se défendre. A l’intérieur ce n’était pas un ogre, mais un homme plutôt grand qui la prit dans ses bras. Il avait des sanglots dans la voix. Il y avait un miroir devant elle, et elle vit une petite fille toute sale avec une plaie sanguinolente au milieu du front. D’une voix qu’elle ne reconnut pas, elle demanda : « Qui êtes-vous ? »

Elle était Dana Lucia Rubell, fille d’un homme très haut placé dans la hiérarchie Etohnienne. Elle avait huit ans, des professeurs particuliers par centaines, des robes plein son dressing et des jouets qui s’empilaient jusqu’à son plafond mais avec lesquels elle ne jouait jamais. Réapprendre une vie qui n’est pas la sienne, c’est étrange. Elle avait l’impression que le reflet dans le miroir n’était pas vraiment elle. Elle avait toujours cette cicatrice sur le front, que ses parents tentaient de masquer lors des réceptions. Ils rivalisaient d’ingéniosité : maquillage, voile, bijou de front… Mais elle était toujours là.

Quand sa maman la regardait, elle avait l’impression qu’elle était en colère. Ses yeux étaient méchants, et elle ne comprenait pas pourquoi. Etait-ce à cause de sa cicatrice ? Parce qu’elle avait du mal à retenir ses leçons ? Elle la sentait se crisper dès qu’elle l’appelait Maman, au point qu’elle était tentée de l’appeler Madame. Pourtant son papa était très gentil avec elle, il la couvrait de cadeaux et d’affection. Elle ne savait pas s’il était pareil avant l’incident, mais il la traitait comme une princesse.

« Dis maman ? Pourquoi j’ai pas une fleur comme toi et papa ? »
Madame maman était devenue toute rouge en entendant ça, et elle avait reposé bruyamment sa tasse de thé dans la coupelle. CLAC. Sa voix avait retenti, comme une gifle sur sa joue. « Je t’interdis d’en parler encore UNE FOIS. » Donc elle n’en parlait pas. Elle n’avait pas le droit de demander non plus pourquoi ses vêtements étaient très lourds, ni pourquoi elle avait des semelles en métal au fond de ses chaussures. Sa vie entière était un mystère.

Dana grandit. De petite fille, elle devint jeune fille. Ses secrets pesaient sur ses épaules, comme ces vêtements qui la clouaient au sol. Elle voulait s’envoler, mais elle avait l’impression qu’on l’emprisonnait dans la maison de l’ogre. Quand sa femme de chambre l’aidait à se changer, elle se sentait légère pendant quelques instants... Mais elle devait renfiler sa carapace, et le chagrin revenait, plus fort chaque jour.

C’est l’année de ses seize ans que tout bascula. Un peu comme dans la Belle au bois dormant, la vérité éclata au grand jour. Ce jour-là, elle avait décidé de désobéir pour la première fois. Elle voulait se promener dans les rues de Verces avec une fille de son entourage. Pas vraiment une amie, elles n’étaient pas assez proches pour cela, mais c’était la seule que ses parents acceptaient qu’elle fréquente. Parce que son rang était assez élevé, sûrement.

Elle emprunta l’une de ses robes, pour ne pas se faire trop remarquer en ville. Sans trop savoir pourquoi, elle se sentait euphorique. Elle sautillait sur les pavés, souriant comme jamais elle n’avait souri. La cage autour de son cœur semblait s’être envolée, l’air qu’elle respirait avait un goût de liberté. Sa camarade jetait des coups d’œil angoissés autour d’elles, la priant de se calmer un peu, mais c’était peine perdue. C’est à ce moment-là que ses pieds quittèrent le sol.

Elle ne s’envola pas à proprement dit. C’était plutôt le vent qui la portait, mais ça les autres ne le savaient pas. Ils la fixaient, les yeux écarquillés. On la reconnut, et la rumeur se répandit comme une traînée de poudre. La fille des Rubell était une hybride. Quelle honte. On lui interdit de sortir pendant plusieurs jours, mais elle refusa de porter de nouveau ces vêtements avec du plomb dans les doublures. Elle avait besoin de cette liberté. Ce qu’elle apprenait était trop bouleversant pour qu’elle puisse y faire face avec sa tristesse pour seule arme.

Ses parents se disputaient. Elle n’avait pas fait exprès de les entendre, elle passait juste dans le couloir. La voix de son papa résonna jusqu’à elle. « … Alors c’était toi ? ». Le silence coupable de sa mère l’empêcha de poursuivre sa route. « Non content d’avoir un enfant avec une autre, il avait fallu que ce soit une humaine ! Je ne pouvais me faire à cette humiliation ! Ce n’est pas parce que je suis incapable de porter un enfant que tu avais le droit de t’abaisser à… à ÇA ! ». Le dégoût qu’elle entendait dans sa voix était si violent qu’elle ne put s’empêcher de rire nerveusement. C’était donc ça, la raison de sa haine. Pourquoi ne s’en était-elle pas rendu compte plus tôt ? Elle entra dans la pièce sous le regard médusé de ses parents. « Papa ? Je veux partir. »

Et c’est ce qu’elle fit. Une valise à la main, elle quitta la maison de l’ogre. Il ne pouvait plus l’atteindre désormais. Elle s’arracha même à son propre nom, qui n’était rien pour elle. Désormais elle serait Plume, légère comme le vent. Elle alla de ville en ville, s’arrêtant dans les auberges quelques jours avant de repartir. Sur la route, elle rencontra des musiciens qui lui transmirent sa passion pour ces notes tantôt guillerettes tantôt émouvantes… Elle acheta un luth et commença à gagner sa vie grâce à son instrument.

Plume vit sans attache, Plume est la feuille qui joue dans les courants d’air. Plume est liberté.

ㅡ caractère & goûts

Plume, elle sourit toujours. Ses grands yeux bleus pétillent de malice, comme si tout n’était qu’un jeu. Elle joue au jeu de la vie, elle lance les dés et elle avance de trois cases. Quand elle marche, on dirait qu’elle danse. A la naissance, elle a hérité d’un don étrange qui lui permet de réduire la gravité de son corps. Elle ne peut pas s’envoler, à moins d’être emportée par le vent. Mais avec une impulsion elle peut sauter très haut et mettre du temps avant de redescendre, comme si elle était sur la lune.

Elle est gentille avec tout le monde, mais ne s’approche jamais réellement de qui que ce soit. Raconter son passé, c’est quelque chose qu’elle n’a encore jamais fait. Plume est insaisissable. Si on lui pose trop de questions, elle s’enfuit. Elle est toujours prête à vous filer entre les doigts. Tenter d’attraper Plume, c’est comme serrer ses mains autour d’un courant d’air. On ne donne pas rendez-vous à Plume. On la rencontre par hasard.

Elle est souvent pieds nus sur les routes, son luth bien à l’abri dans son étui. Elle aime porter des vêtements souples, les pantalons très peu pour elle ! Elle ferme les yeux pour mieux sentir le vent dans ses longs cheveux noirs. Il n’y a pas de gêne chez elle, peu lui importe qu’on la trouve étrange. Il y a quelque chose de mystérieux chez Plume, quelque chose qui donne envie de la suivre. Mais Plume est une solitaire, elle disparaîtra.



☆ Static
It's hard to dance with a devil on your back
So shake him off ♫

+ QUI EST SUR TON JOLI AVATAR ? : Human Luna de Sailor Moon
+ ET, D'AILLEURS TU AS QUEL ÂGE ? : 20 ans
+ SEXE : F comme Filipine !
+ ALORS, COMMENT TU ES ARRIVE(E) JUSQU’À NOUS ? : Je sais toujours pas. ;w;
+ DES AVIS, DES IDÉES POUR Chicken eat G's F ? : Nope, mais si vous avez besoin d’aide je suis là !
+ SI TU VOYAIS PETER PAN DANS TA CUISINE EN TRAIN DE CAMBRIOLER TON FRIGO, QUE FERAIS-TU ? : Je lui propose un pique-nique !
+ AUTRE CHOSE ? : Je vous aime ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quelsy

#hybrides incompris

AUTRES COMPTES ? : Eaumeia/Qayss

JOB : Vendeuse de thé.

NB DE SUJETS : 206
COTS <コ:彡 : 1730

MessageSujet: Re: I can never leave the past behind } Plume   Sam 15 Fév - 19:13

J'adore ton personnage! like &Bienvenue à toi! rainbow TOU AS INTERET A CONTINOUER. pig  #étouétou Parce que je veux un lien! *_*





Don't bother me. Je dis SIENNA

▬ Je suis fande. ♣️:
 


▬ J'ai des kdode. ♥️:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bagheera

#hybrides incompris

JOB : Au chômage

NB DE SUJETS : 105
COTS <コ:彡 : 1158

MessageSujet: Re: I can never leave the past behind } Plume   Sam 15 Fév - 19:31

Han, mais elle est toute choue Plume ! ♥ Elle donne envie de faire des câlins gnn ♥




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Plume

#hybrides incompris

JOB : Musicienne ambulante

NB DE SUJETS : 44
COTS <コ:彡 : 410

MessageSujet: Re: I can never leave the past behind } Plume   Sam 15 Fév - 19:39

Let's be frieeend  heart (Hihi Quelsy, ici Popomme 8D *paff*)





Peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mckenzy

#hybrides incompris

JOB : Larbin à plein temps

NB DE SUJETS : 396
COTS <コ:彡 : 3381

MessageSujet: Re: I can never leave the past behind } Plume   Sam 15 Fév - 21:51

JE L'AURAIS PARIÉ QUE C’ÉTAIT TOI POPOMME 8D

Donc donc donc, j'imagine que c'est fini ♥ Alors tu es validée (c'est nécessaire de dire re-bienvenue du coup ? *pan*) Plume est trop trop mignonne *^* Ajoutée aux hybrides, et maintenant tu sais que tu peux faire :3 ♥

(and it's hard to dance, with a diable on your back... Smash ôwô)




  
MERCI A LA VIEILLE DATE POUR CE SUPERBOAVATARDLAMOR *^*
CODE AMI POUR LES NINTENDO ADDICTS : 3995-6493-6598
cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quelsy

#hybrides incompris

AUTRES COMPTES ? : Eaumeia/Qayss

JOB : Vendeuse de thé.

NB DE SUJETS : 206
COTS <コ:彡 : 1730

MessageSujet: Re: I can never leave the past behind } Plume   Sam 15 Fév - 22:00

Noway! Tu récidives dans le welldone. *w*





Don't bother me. Je dis SIENNA

▬ Je suis fande. ♣️:
 


▬ J'ai des kdode. ♥️:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Plume

#hybrides incompris

JOB : Musicienne ambulante

NB DE SUJETS : 44
COTS <コ:彡 : 410

MessageSujet: Re: I can never leave the past behind } Plume   Sam 15 Fév - 22:01

Youpi *^* (j'ai pas compris ta dernière réflexion par contre... C'est les paroles d'une chanson )

Merci Quelsy-choute hehe   heart 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mckenzy

#hybrides incompris

JOB : Larbin à plein temps

NB DE SUJETS : 396
COTS <コ:彡 : 3381

MessageSujet: Re: I can never leave the past behind } Plume   Sam 15 Fév - 22:13

Tiens Plumette ♥ C'est pour ça que je dis Smash :3





  
MERCI A LA VIEILLE DATE POUR CE SUPERBOAVATARDLAMOR *^*
CODE AMI POUR LES NINTENDO ADDICTS : 3995-6493-6598
cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I can never leave the past behind } Plume   

Revenir en haut Aller en bas
 

I can never leave the past behind } Plume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» La plume du paon... ( autodérision )
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» La plume de Rarage | Grande Guerrière => Crèp
» une plume qui tombe du ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicken Eat Green's feeding :: plurp ❥ les bries du commencement :: oh! ๑ rédiger sa vie :: présentations validées-